L'HOMME QUI PRENAIT SA FEMME POUR UN CHAPEAU

Ce spectacle, élaboré à partir de six essais issus du recueil du neurologue Oliver Sacks, présente différentes affections des plus surprenantes.

 

Se succèdent sur scène au gré des cas et de leur relation avec le médecin, l'humour, la colère, l'incompréhension, l'inconscience ou le désespoir. L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau est une création collective, une adaptation librement inspirée de l'essai du même nom du neurologue Oliver Sacks. A l'image des réalités croisées par les 6 cas cliniques abordés, les comédiens, interprétant patients et médecin, nous immergent dans un monde de souvenirs, de rêves, où les corps et les esprits se dérèglent et s'apprivoisent. Une véritable bulle crée également par la présence sur scène d'une musicienne violoniste. Il s'agit ici de l'étude d'un homme face à d'autres hommes victimes de leurs propres perceptions. C'est au sein de l'espace mental du médecin que les personnages se rencontrent. Cet univers onirique - sorte de célébration de l'être humain dans sa grandeur, dans sa misère et dans sa fragilité - nous pousse au questionnement. Et quoi de plus intrigant, de plus déroutant que les mystères de la vie ?

 

" Si un homme peut prendre sa femme pour un chapeau, tout est possible. Est-il fou? Le moment où cette hypothèse est écartée, on se trouve devant un vrai mystère. " Peter Brook.

adaptation Felicien Chauveau, Benjamin Migneco et Eva Rami

mise en scène Felicien Chauveau

 

avec Bénédicte Allard, Felicien Chauveau, Benjamin Migneco

musique Christelle Bernard

lumières Gregory Campanella